1949 avant JC
Chaldée, Comète d'Abraham.
En réalité: Invention

Une comète du temps d'Abraham? Nous avons déjà vu que la Bible ne parle nulle part de Comète. Pourtant la Genèse décrit une curieuse vision d'Abraham, après qu'il eut sacrifié à Yahvé, une génisse, une chèvre, un bélier, une tourterelle et un pigeon.

12 Le soleil étant sur son déclin, une torpeur s’empara d’Abram: tandis qu’une angoisse sombre profonde pesait sur lui...
17 Cependant le soleil s’était couché, et l’obscurité régnait: voici qu’un tourbillon de fumée et un sillon de feu passèrent entre ces chairs dépecées.
(rabbinat, 1902)

12 Au coucher du soleil, un profond sommeil tomba sur Abram; et voici, une frayeur et une grande obscurité vinrent l'assaillir. ...
17 Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde; et voici, ce fut une fournaise fumante, et des flammes passèrent entre les animaux partagés.
(Segond, 1910)

12 Comme le soleil se couchait, une torpeur tomba sur Abram, et voici qu'une terreur, une obscurité profonde tomba sur lui...
17 Quand le soleil fut couché et qu'il fit noir, voici qu'un four fumant et une torche de feu passèrent entre les morceaux [des victimes] .
(Osty, 1970)

Donc, selon la Genèse, Abraham était quasi endormi, quand il crut voir une épaisse fumée et des flammes au dessus des animaux qu'il venait d'immoler. Notons qu'il n'y avait pas de témoin, et qu'Abraham n'a pas laissé de compte-rendu, ni même ses mémoires, en sorte que l'histoire ne peut être connue qu'à travers le récit qu'il en aurait fait bien plus tard à son fils, qui lui même.... Bref cette histoire à autant de consistance historique qu'une rumeur, et la description ne correspond pas à une comète, ni à un bolide, à la rigueur à une image hypnagogique.

Néanmoins, la magie de Georgius Caesius va permettre à Abraham d'être contemporain de l'apparition de cette comète.
Anno mundi 2018. vel circiter, Anni aetatis Abrahae 70, In Chaldaea Cometam in Ariete visum tradunt per 22 dies.
Fames tum magna in terra Canaan, de qua Gen. 12. Abram fame coactus in Aegyptum descendit,

L'an 2018 de la création, ou environ, Abraham ayant 70 ans, une comète fut vue en Chaldée pendant 22 jours dans le Bélier.
Grande famine dans le pays de Canaan, à ce sujet Genèse 12. Abram contraint par la famine, descendit en Égypte,

(Caesius, dixième page)
Note: la Genèse dit que Terah quitta Our avec ses fils pour s'établir à Haran, et qu'Abraham quitta Haran à l'age de 75 ans pour aller au pays de Canaan. à l'age de 70 ans, Abraham était donc encore en Mésopotamie, mais la Genèse ne dit rien pour les 70 ans d'Abraham. L'épisode de la famine est postérieur à l'installation d'Abraham en Canaan, quand il avait 75 ans, et Caesius ne dit pas que la famine fut immédiatement consécutive à la comète.

Et en 1602, à nouveau, Abraham Rockenbach, recopie Caesius.
Anno mundi bis millesimo, decimo octavo. Anno aetatis Abrahae, septuagesimo, Cometa in ditione Chaldaerum, in signo arietis, apparuit, qui per dies viginti duos fulsit. Hunc magna annonae caritas est secuta, propter quam Abraham, in Aegiptum migrare coactus fuit.
L'an deux mille dix-huit de la création du monde, la soixante-dixième année d'Abraham, une comète apparut dans l'empire des Chaldéens, dans le signe du Bélier, qui brilla pendant 22 jours. Elle fut suivie d'une grande cherté des grains, après quoi Abraham fut contraint de migrer en Egypte.
(Rockenbach, p 114)
Note: Rockenbach renchérit sur Caesius, et son raisonnement semble le suivant: A cette époque, les comètes étaient suivies de famines, et une famine obligea Abraham à partir en Egypte, donc l'apparition de la comète est un peu antérieure. Cependant cela ne correspond pas à la chronologie biblique, pour qui Abraham n'alla en Egypte qu'après s'être installé au pays de Chanaan, à l'age de 75 ans. Notons aussi que Caesius parle vaguement du Bélier, mais pas du "signe" du Bélier, c'est à dire que la comète pouvait seulement être dans le "fuseau céleste" du Bélier, à la même longitude céleste que le signe du Bélier.

Puis en 1607, David Herlitz, va y ajouter à nouveau sa touche personnelle:
Item / anno mundi 2018. im 70. Jahr des Alters Abrahae / sol in Chaldaea ein Comet oder Scheinstern im Wieder / unnd unter Martis Regiment / erschienen / und 22. Tage gestanden sein.
De même, l'an 2018 de la création, les 70 ans d'age d'Abraham, une comète, ou fausse-étoile, brilla dans le Bélier, et sous le commandement de Mars, et resta 22 jours.
(Herlicius, 18ème page)
Note: et voila Herlitz qui introduit Mars, comme il avait introduit Jupiter. En fait le Bélier est astrologiquement le "domicile" de Mars.

Et en 1621, Heinrich Eckstorm, écrit d'après Herlitz:
A.M.2018. ante C.N.1949. cum Abraham esset annorum 70. in Chaldaeâ apparuit Cometa in Ariete sub Marte, qui visus est diebus 22. referente eodem Herlicio ibidem
L'an 2018 de la création, 1949 avant Jésus Christ, alors qu'Abraham avait 70 ans, une Comète apparut en Chaldée, dans le Bélier, sous Mars, qui fut vue 22 jours. selon le même Herlitz dans la même source
(Eckstorm)
Note: A nouveau Eckstorm fait le même raccourci qui va induire ses successeurs en erreur: il écrit sous [le commandement de] Mars, ce qui laisse penser que la comète parut au dessous de la planète Mars. La même source, c'est la description de la comète de 1607 par Herlitz

Après quoi, en 1668, le très sérieux Johannes Hévélius, faisant confiance à ces bons auteurs, écrit:
  Anno ante Chr.1930 vel 1920.
  An.Mundi 2018, Abrahae 70 Cometa in Ditione Chaldeorum in signo Arietis apparuit, qui per dies 22 fulsit. hinc magna annonae caritas secuta est, propter quam Abraham in Aegyptum migrare coactis fuit. Rock.
  Eckstormius refert ex D. Herlicio Cometam hunc sub Marte visum esse.

  L'an 1930 ou 1920 avant Jésus Christ
  L'an 2018 de la création, 70 d'Abraham une comète apparut dans l'empire des Chaldéens, dans le signe du Bélier, qui brilla pendant 22 jours. Elle fut suivie d'une grande cherté des grains, après quoi Abraham fut contraint de migrer en Egypte. Rockenbach.
  Eckstorm rapporte d'après D. Herlitz que cette comète fut vue sous Mars.

(Hévélius, p 794)
Note: Hévélius, dans un esprit syncrétique, ajoute les renseignements tirés de Rockenbach, à ceux tirés d'Herlitz, sans se rendre compte qu'il ne fait qu'un assemblage d'inventions.

Puis en 1681, c'est Lubienietski qui écrit
II Anno Mundi 2018. ante Christum natum 1949. cum Abraham esset annorum 70. in Chaldaea apparuit Cometa in Ariete sub Marte, qui visus est diebus 22. Eckstormius ex Herlicio.
L'an 2018 de la création, 1949 avant Jésus Christ, alors qu'Abraham avait 70 ans, une Comète apparut en Chaldée, dans le Bélier, sous Mars, qui fut vue 22 jours. Eckstorm d'après Herlitz.
(Lubienietski, p 4)
Note: Un deuxième auteur qui n'a lu qu'Eckstorm, imagine la comète sous Mars.

Et la même année, Johann Jacob Wagner:
der zwente Komet aber seve erschinen / als Abraham 70. Jahr gewesen / in dem Zeichen der Zwilling / welcher 22. Tage gestanden
La deuxième comète apparut, alors qu'Abraham avait 70 ans, dans le signe du Bélier, qui se tint 22 jours.
(Wagner, p 11)

Et en 1696, Johann Zahn, continue de recopier ses prédécesseurs.
3) M.2018. A.C.N. 1949. in Ariete sub per dies 22. visus Cometes. Eckstormius ex Herlicio
An 2018 de la création, 1949 avant Jésus-Christ. On vit une comète dans le bélier sous [Mars] pendant 22 jours.Eckstorm d'après Herlitz.
(Zahn, p 162)
Note: Zahn oublie Mars qu'Herlitz avait inséré comme législatrice du signe du bélier, et qu'Eckstorm avait laissé croire dans ce signe.

Mais en 1783, Alexandre Guy Pingré est toujours sceptique.
1930, ou 1920, ou 1949, en un mot l'an 70 ou 80 de la vie d'Abraham, une comète parut pendant vingt-deux jours, dans le signe du bélier, sous la planète de Mars. Struick croit qu'on a pris l'idée de cette comète du V. 27 du XVe chapitre de la Genèse: il y est parlé d'une vision dans laquelle Abraham, au milieu d'épaisses ténèbres et d'une fumée semblable à celle qui sort d'un four allumé, aperçut une lampe ardente. Pour orner le récit, on a ajouté la position dans le bélier, la proximité de Mars, et la durée de vingt deux jours. Keckermann rapporte les mêmes circonstances, d'après un Ecrit que Bernard Tornheuser avait publié sur la comète de 1577: il ajoute qu'il n'a trouvé ailleurs aucun vestige de cette ancienne Comète.
Hév. lub. Rock. Eckst. Herl. Caesius. Zahn.
(Pingré, p 246)
Note: Pingré aurait mettre les sources dans l'ordre: Caesius. Rock. Herl. Eckst. Hév. lub. Zahn.
Struick ne remarque pas que La vision d'Abraham n'a rien à voir avec une comète, que la date ne correspond pas, et que tant qu'à inventer le signe, la durée, et la proximité de Mars (ajouté, en fait, par Herlitz), autant tout inventer. C'est Leonhard Thurneisser qui a publié une description de la comète de 1577, mais on n'y trouve nulle part de mention de la comète d'Abraham, ni de celle du déluge. Seulement celle de Démétrius.
Bref, à part pour dire que la comète n'a jamais existé, tout le monde a faux.


Analyse:
Voici la troisième comète, pour laquelle on ne trouve aucune source avant Georgius Caesius, et que celui ci a manifestement inventé. C'est aussi la troisième pour laquelle, tout les cométographes, avant Pingré, se sont recopiés les uns les autres, consacrant ainsi les inventions de Caesius.

Dernière mise à jour: 2/03/2017
Accueil Paranormal OVNI Prodiges célestes