480 avant JC
Grèce, comète en forme de corne
En réalité: Comète

vers 73 de notre ère, Pline mentionne la comète de Salamine dans une typologie des comètes.
easdem breviores et in mucronem fastigata xiphias vocavere, quae sunt omnium pallidissimae et quodam gladii nitore ac sine ullis radiis, quos et disceus, nomini similis, colore autem electro, raros e margine emittit. pitheus doliorum cernitur figura, in concavo fumidae lucis. ceratias cornus speciem habet, qualis fuit cum Graecia apud Salamina depugnauit.
Les comètes plus courtes et allongées en pointe ont été appelées xiphies; et ce sont les plus pâles de toutes ; elles ont le reflet d'un glaive, et sont dépourvues de rayons. Les discoïdes, d'une forme indiquée par leur nom, ont la couleur de l'ambre, et ne projettent que peu de rayons par leurs bords. Les pithées ont la figure de tonneaux, et présentent dans leur partie concave une lueur fumeuse. Les cératies ont l'apparence d'une corne: telle fut celle qui apparut quand la Grèce coalisée livra la bataille de Salamine
(Pline1, liv II, ch 22)

1532, Camerarius fait de la comète un présage.
Post hoc ostentum invenio cornutam stellam, id est‚ keratiam apparuisse ante pugnam qua ad Salamina & Artemisium classem innumerabilem Persarum deleverunt Graeci, post quam quidem victoriam cum jam Xerxes in Asiam refugisset & terrestres copias quibus Mardonius praeerat concìderunt.
Après cela je trouve le présage d'une étoile cornue, c'est à dire, une Cératie est apparue avant la bataille de Salamine, et d'Artemision, où les grecs détruisirent l'innombrable flotte des perses, après quelle victoire, alors que Xerxès s'était réfugié en Asie, les troupes terrestres, à qui commandait Mardonius, succombèrent.
(Camerarius)
Note: Il est bien normal que Camerarius voit un présage dans la comète, puisque son ouvrage est précisément un traité sur les présages.

1549, Mizauld corrèle la défaite de Xerxès et la comète.
1 cometes cornutus
Cometes fulsit cornu figura, eo tempore, quo Xerxes decies centum millibus armatorum Graeciam invasit, et multis urbibus direptis et incensis tandem duce Themistocle navali pugna superatus fugiens vix evasit.

1 Comète cornue
Une comète en forme de corne brilla, en ce temps ou Xerxès envahit la Grèce avec un million de soldats en armes, pillant et incendiant beaucoup de villes, et enfin en sortit avec peine fuyant vaincu en bataille navale par le chef Themistocle

(Mizauld, p 214)

1553, Kaspar Peucer fait annoncer la défaite de Xerxès par la comète.
eo tempore, quo Graeciam Xerxes decies centum millibus hominum intravit, cometes fulsit, cornu figura, qui et ipsi cladem, quam ad Salaminem accepit consilio Themistoclis ac turpem fugam, et internecionem reliquo exercitui ad Plateas portendit.
En ce temps, ou Xerxès entra en Grèce avec un million d'hommes, une comète brilla, en forme de corne, qui annonça, et ce désastre qu'il essuya à Salamine par la résolution de Thémistocle et sa fuite honteuse, et le massacre du reste de ses troupes à Platée
(Peucer, de meteorologia, fol 252)

1555, Marc Fritsche résume Pline.
Mundi 3385. Urbis 273.
Apparuit & cometa Ceratias dictus, quod instar cornu incurvetur.

Année de la création 3385. An de Rome 273.
Il apparut une comète, dite cératie, parce qu'elle est courbée comme une corne.

(Fritschius2)
Note: l'an 273 de Rome correspond à 481 AC.

1557, Lycosthenes copie Fritsche.
Mundi 3385. ante Christum 482.
Apparuit & cometa Ceratias dictus, quod instar cornu incurvetur.
Marc Fritschius in meteoris

Année de la création 3385. 482 avant Jésus-Christ
Il apparut une comète, dite cératie, parce qu'elle est courbée comme une corne.
Marc Fritsch, dans ses Meteororum

(Lycosthenes, p 63)
Note: Cette fois Lycosthène se trompe de 2 ans, au lieu de 3, habituellement.

1568, Garcaeus copie Fritsche.
Cometes fulsit cornu figura, eo tempore, quo Xerxes decies centum millibus hominum Graeciam intravit, et multis urbibus direptis ac incensis tandem duce Themistocle, navali pugna superatus fugiens vix evasit.
Une comète en forme de corne brilla, en ce temps ou Xerxès roi des perses, envahit la Grèce de dix centaines de milliers de soldats, pillant et incendiant beaucoup de villes, et enfin vaincu en bataille navale par le chef Themistocle, s'en enfuit avec peine.
(Garcaeus, fol 36)

1575, Cornelius Gemma semble résumer Garcaeus.
Anno quo Graeciam Xerxes invasit decies centenis millibus hominum, obvia quaeque vastans, atque diripiens: cometes fulsit cornu figura
L'année ou Xerxès envahit la Grèce avec dix centaines de milliers d'hommes, détruisant et pillant tout ce qui était en face d'eux, brilla une comète en forme de corne.
(Gemma, p 208)

1578, Praetorius s'inspire de Pline et de Camerarius.
Videlicet, Quando Xerxes contra Graecos è Sardibus movit, Vel, ut Plinius refert, cum Grecia apud Salamina depugnavit. Id accidit ultimo anno 76. Olympiadis, anno mundi 3484. quo item anno ad Thermopylas & Artemisium, diverso eventu pugnatum est. Fuit is dictus Ceratias, eo quod tanque cornu incurvatus esset.
Apparemment, quand Xerxès se déplaça de chez les Lydiens contre les Grecs, ou, comme le rapporte Pline, alors que la Grèce se battait à Salamine. Cela arriva la dernière année de la 76ème olympiade, l'an 3484 de la création, en cette même année ou on combattit aux Thermopiles et à Artemision avec divers résultats. Elle fut appelée Cératie, cela parce qu'elle était courbée comme une corne.
(Praetorius, 6ème page depuis la page de titre)

1579, Georgius Caesius utilise la chronologie biblique.
Anno mundi 3485. vel circiter, ante Christum 478. circa tempore Esrae, Nehemiae, Esther, et etiam Prophetarum Danielis, Haggai et Zachariae, cum Persarum Monarchia durasset 79. annos: Cometes fulsit cornu figura, eo tempore, quo Xerxes Persarum rex, decies centum millibus armatorum Graeciam invasit, et multis urbibus direptis et incensis, tandem duce Themistocle navali pugna superatus, fugiens vix evasit.
L'an 3485 de la création, ou environ, 478 av JC, vers le temps d'Esdras, Néhémie, Esther, et encore des prophètes Daniel, Aggée et Zacharie, alors que la monarchie perse durait depuis 79 ans: brilla une comète en forme de corne, en ce temps ou Xerxès roi des perses, envahit la Grèce de dix centaines de milliers de soldats, pillant et incendiant beaucoup de villes, et enfin vaincu en bataille navale par le chef Themistocle, s'en enfuit avec peine.
(Caesius)

1602, Abraham Rockenbach s'inspire de Georgius Caesius.
Anno mundi ter millesimo, quadringentesimo, quinquagesimo octavo, ante Christum natum, quadringentesimo, septuagesimo octavo, Cometa unam cum ecclipsi solari formam cornu referens quem Plinius xerantias nominat, circaque tempora Esrae, Nehemiae, Esther prophetarumque, Danielis videlicet, Haggai et Zachariae, vel paulo ante visus est. Non multo post, bellum quoque Peloponesiacum exarsit, totique Graeciae exitiale fuit. Xerxes enim rex persarum, cum decies centum millibus armatorum, Graciam invasit, multasque urbes perdidit, tandem duce Themistocle, navali praelio, ad insulam Salaminem superatus, turpi fuga, in Cymba piscatoria aegre evasit.
L'an 3458 de la création, 478 avant Jésus Christ, lors d'une éclipse de soleil, on vit une comète ressemblant à une corne que Pline appelle Cératie, vers l'époque des prophètes Esdras, Néhémie, et Esther, évidemment de Daniel, Aggée et Zacharie, ou peu avant. Peu de temps après, la guerre du Péloponnèse éclata aussi et fut funeste à toute la Grèce. En effet, Xerxès roi des perses envahit la Grèce avec dix centaines de milliers d'hommes en armes, détruisit de nombreuses villes, et enfin vaincu en combat naval, à l'ile de Salamine, par le chef Themistocle, s'en enfuit avec peine dans une barque de pêche, en une fuite honteuse.
(Rockenbach, p 118)
Note: Rockenbach a recopie la date AM de Caesius avec interversion de chiffres. Surtout, il tient tellement à corréler la comète avec des désastres qu'il n'hésite pas à invoquer la guerre du Péloponnèse qui n'eut lieu qu'un demi-siècle plus tard.

1607, David Herlitz devrait réviser ses cours d'Histoire.
Etliche als ein Krumbhorn / wie ein solcher anno mundi 3484. erschienen ist / darauff nach wenig Monden / der gewaltige Persische Konig Xerxes mit seinem mechtigen Kriegsheer / bey Salamine vom Themistocle , ist erlegt / und in die flucht geschlagen wurden.
Quelque chose comme une corne, comme quelque chose de tel brilla l'an 3484 de la création, sur ce après peu de mois, le puissant roi de Perse Xerxès avec son énorme armée, est écrasé près de Salamine par Thémistocle, et forcé à la fuite.
(Herlicius)

1621, Heinrich Eckstorm, copie Peucer:
A.M.3489. ante C.N.480. cum Xerxes Graeciam intraret cum exercitu constante decies centum millibus hominum, Cometa fulsit cornu figurâ, quem & ipsi cladem, quam ad Salaminem Themistoclis consilio accepit, & turpem fugam, & internecionem reliquo exercitui, quem Mardonio commendavit, ad Plateas portendit. Plinius lib.2.cap.25. Peucerus in divinationum loco de meteorologiâ.
L'an 3489 de la création, 480 avant Jésus Christ, alors que Xerxès entrait en Grèce avec une armée composée de dix centaines de milliers d'hommes, une comète brilla, en forme de corne, qui annonça, et ce désastre qu'il essuya à Salamine par la résolution de Thémistocle et sa fuite honteuse, et le massacre du reste de ses troupes à Platée.Pline livre 2 ch.25, Peucer dans la divination, au chapitre de la météorologie.
(Eckstorm)
Note: C'est surtout Peucer que copie Pline.

1651, Riccioli se contente de Pline.
(en marge) Anno 480. Anno primo Olympiadis 75. seu ante CHRISTUM 480. cum Xerxes trajecisset in Graeciam, apparuit Cometes, Ceratias paulo antequam Graecia contra ipsum apud Salamina depugnaverit, ut refert Plinius lib.2. cap.25.
la première année de la soixante quinzième olympiade, soit 480 avant Jésus-Christ, alors que Xerxès traversait la Grèce, il apparut une comète, cératie, peu avant que la Grèce ait combattu contre lui à Salamine, comme le rapporte Pline, livre II, ch.25.
(Riccioli, tome II, p 3)

1665, Claude Comiers préfère réécrire l'histoire que de l'étudier.
Il y-a deux mille cent & quarante cinq ans, qu'une Comète courbée, dite Ceratias, presagea aux Persans la défaite malheureuse de l'armée inombrable de Xerxes, fils de Darius & d'Atossa, fille de Cyrus, ayant à la solicitation des Pisiatratides & Alevades chassez d'Athènes, passe l'Asie en armes sur un pont de navires, l'année 480 avant la Naissance de JESUS-CHRIST pour ravager la Grèce, ainsi que l'avoit prophétizé Daniel. Cette horrible Comete luy prognostica tant de desastreuses suites & funestes evenemens, que cette grande entreprise fut tres honteuse au chef, & tres fatale à tant de millions de combattans. Leonidas * Roy des Lacedemoniens, les défit au détroit des Thermopiles, vallon, gorge, entrée ou embouchure des montagnes de la Grèce, où coulent des eaux chaudes. Et Themistocles general des Atheniens pour venger sa ville, que Xerxes avoit reduit en cendres, le bâtit & le força près de Salamine de se sauver dans un esquif, apres la perte de son armée de terre. * Herod. liv.7.
(Comiers, p 199)
Note: Claude Comiers ne s'embarrasse, ni d'Histoire ni de logique. En réalité Léonidas périt héroïquement aux Thermopiles, au lieu de défaire l'armée de Xerxès. Et comment Xerxès aurait il pu réduire Athènes en cendres, si son armée avait été défaite aux Thermopiles?
(nous avons respecté l'orthographe)


1668, Hévélius fait confiance à Praetorius.
  Ante Christum 479.
Cometa instar cornu incurvatus
Et ipsorum (Anaxagore & Democriti) aetate, primum, quod sciam, historiae Cometam produnt; videlicet, quando Xerxes contra Graecos et Sardibus movit, vel, ut Plinius refert, cum Graecia apud Salamina depugnavit. Id accidit ultimo anno Olympiad.76, anno mundi 3484, quo item anno ad Thermopylas & Artemisiam diverso eventu pugnatum est. Fuit is dictus Ceratius, eo, quod tanquam cornu incurvatus esset. Praetorius.

  479 avant Jésus-Christ.
Comète courbée comme une corne
Et en ces temps même (d'Anaxagore et de Démocrite), on rapporta la première (que je connaisse) comète de l'histoire. Apparemment, quand Xerxès se déplaça de chez les Lydiens contre les Grecs, ou, comme le rapporte Pline, alors que la Grèce se battait à Salamine. Cela arriva la dernière année de la 76ème olympiade, l'an 3484 de la création, en cette même année ou on combattit aux Thermopiles et à Artemision avec divers résultats. Elle fut appelée Cératie, cela parce qu'elle était courbée comme une corne. Praetorius.

(Hévélius, p 795)

1681, Lubienietski fait confiance à Peucer.
VI Anno Mundi 3489 ante Christum 480. cum Xerxes Graeciam intraret cum exercitu constante decies centum millibus hominum, Cometa fulsit cornu figurâ, qua & ipsi cladem, quam ad Salaminem Themistoclis consilio accepit, & turpem fugam & internecionem reliquo exercitui, quem Mardonio commendavit, ad Plateas portendit. Eckstormius ex Plin. lib.2. cap.25. & Peuceri Meteorologia.
VI L'an 3489 de la création, 480 avant Jésus-Christ. Alors que Xerxès entrait en Grèce avec une armée composée de dix centaines de milliers d'hommes, une comète en forme de corne brilla, par laquelle et par ce désastre même q'il reçut à Salamine par la ruse de Thémistocle, elle annonça sa fuite honteuse, et l'xtermination du reste de son armée que commandait Mardonius .Eckstorm d'après Pline livre II, ch. 25 et la Méteorologie de Peucer.
(Lubienietski, p 6)

1681, Johann Jacob Wagner ajoute 10 millions d'envahisseurs au texte de Pline.
Im jahr vor Christi Geburt 480. eben zu der zeit als Xerxès mit 10000000. Mannern Griechenland unter seine Bottmassigkeit bringen wollen / ist ein Komet gesehen worden / welcher gekrümte Stralen gleich einem horne vom sich geworssen / und dana hen Ceratias genennet ist worden / wie Plinius H.N.L II c 25. vermeldet..
l'an 480 avant Jésus-Christ, vers l'époque ou Xerxés voulut mettre la Grèce sous sa domination avec 10 000 000 hommes, fut vue une comète, aux rayons courbés qu'elle répandait comme une corne, et de cela est appelés Cératie, comme le notifie Pline, Histoire naturelle, livre II, ch 25
(Wagner, p 11)
Note: Voila qui rappelle les divergences entre les estimations syndicales et policières: 1 million d'homme selons les historiens, 10 millions selon Wagner. On peut penser plus raisonnablement que l'imprimeur a mal compté les zéros.

1696, Zahn est bref.
9) M.3489. A.C.N.480. Cometa fulsit cornu figura. Eckstorm. ex Plinio et Peucero
9) l'an 3489 de la création, 480 avant Jésus-Christ. Une comète en forme de corne brilla.Eckstorm d'après Pline et Peucer
(Zahn, p 162)

1777, le père De Mailla donne une dimension angulaire.
========
AVANT l'ERE CHRETIENNE
480.

L'année suivante, il parut une comète, qui s'étendoit de l'étoile yng jusqu'à l'étoile sin qui en est éloignée de deux degrés.

(Mailla, vol II, p 222)
Note: cette fois, nous connaissons la dimension apparente, ce qui est rare, mais pas la forme. Notons que 2 °, c'est à peu près la dimension de la comète d'Arend Roland qui fut visible au printemps 1957.

1783, Pingré rappelle l'hypothèse de l'éclipse du soleil par la comète.
479. *
En la première année de la LXXVe Olympiade, au temps de la bataille de Salamine, on vit une Comète de l'espèce qu'on nomme Ceratias, parce qu'elles imitent la figure d'une corne (a) : on dit même qu'elle éclipsa le soleil (b)
a Plin. l. II,c.XXV,n° 23
b Fréret, Acad. Inscr. t. X

(Pingré, p 255)
Note: cette éclipse n'est qu'une hypothèse - fausse - que Fréret reprend à M. des Vignoles, voir le prodige précédent

1789, Laborde résume Pingré.
480 avant Jésus-Christ
Il paroît une comete de l'espece de celles qu'on nomme ceratias, parce qu'elles imitent la figure d'une corne. On dit qu'elle éclipsa le soleil.

(Laborde, p 290)

1977, Christiane Piens fait un résumé objectif.
En -480, un objet en forme de corne apparut dans le ciel pendant la bataille de Salamine que les Grecs coalisés livrèrent contre les Perses 7.
7. Pline l'Ancien, Histoire naturelle, Livre II, 22.

(Piens, p 31)

1999, Gary Kronk imagine la lune en forme de corne.
- 479 The Roman scholar Pliny the Elder wrote in the year 77 that a comet of the Cerastes type (shaped like a crescent moon) appeared when the Greeks fought the final battle at Salamis. Historians agree the naval battle in the strait between Salamis and the Grecian mainland was won by Themistocles (an Athenian statesman) over Xerxes I (King of Persia) in -479.

sources: Natural History (77), book 2, pp. 232-3; A. G. Pingre (1783), p. 255; R. F. Rodgers (1952), p. 177; A. A. Barrett (1978), p. 86

- 479 Le savant romain Pline l'Ancien écrivit en l'an 77 qu'une comète du type Cerastes (en forme de croissant de lune) est apparue lorsque les Grecs ont livré la bataille finale à Salamine. Les historiens sont d'accord que la bataille navale dans le détroit entre Salamine et le continent grec a été remportée par Thémistocle (un homme d'État athénien) sur Xerxès Ier (roi de Perse) en -479.
(Kronk, catalog of comets, p 11)
Note: Gary Kronk utilise la chronologie des astronomes, avec année 0, et - 479 correspond à 480 AC. Nous avons vu que Pline appelait ce type de comète ceratias, evidemment d'après le grec ceratos (corne). Les ceraties ne sont donc pas en forme de croissant de lune, mais en forme de corne (un demi croissant).

21ème siècle, Godelieve Van Overmeire copie Christiane Piens.
-480
GRECE ANTIQUE, Salamine
Un objet en forme de corne apparut dans le ciel pendant la bataille de Salamine que les Grecs coalisés livrèrent contre les Perses. (Christiane PIENS: "Les Ovni du passé" - Marabout 1977 - p. 31,32)

(Chronologie OVNI, sur le site actuellement fermé de Godelieve Van Overmeire.)
Note: ce site a été largement pillé, puisqu'au 20 juillet 2011, Google trouvait 93 occurrences de la phrase citée plus haut

Analyse:

ceratie observée en 2007
Voici le plus ancien cas d'objet céleste attesté, qui ait atterri dans un catalogue d'observations d'ovni. C'est aussi la plus ancienne comète "semi-historique" (Elle est rapportée par des historiens, mais nous n'avons plus de témoignages contemporains), dont on trouve la trace dans la littérature occidentale. Seules les annales chinoises remontent au delà.
Repris sur le Web, par un site maintenant disparu, sa diffusion a explosé, car il montre bien que les OVNI sont là depuis l'antiquité (ce qui, dans un sens, est vrai), et sous entend que les extraterrestres surveille nos activités militaires depuis le même temps, puisqu'un OVNI était là à la bataille de Salamine. Des ufologues sont allés plus loin, et ont récupéré aussi, sans remonter vers la source, des visions célestes d'hommes en arme, à cette même bataille.
Pourtant selon la source d'origine, l'objet est parfaitement identifié. Pline l'ancien dit bien qu'il s'agit d'une comète. Et d'une comète d'un type connu puisqu'il existe un nom spécifique: ceratias, (de ceratos, corne). Ce type de forme est d'ailleurs courant, puisqu'une cératie s'est encore manifestée en 2007, comme le montre la photo ci contre. C'était la comète McNaught
De plus, les annales chinoises, que les ufologues sont excusables d'ignorer, nous donnent la dimension apparente: 2°
Les amateurs de mystère en sont pour leurs frais, mais en cherchant mieux, ils eussent trouvé une comète éclipsant le soleil, ce qui est bien plus fantastique qu'un OVNI surveillant la bataille de Salamine.

Dernière mise à jour: 2/03/2017

Accueil Paranormal OVNI Prodiges célestes