vers 850 avant JC
Palestine, Enlèvement d'Elie sur un char de feu.
En réalité: tornade ou légende
Elie serait le seul prophète enlevé au ciel sur un char de feu, et plus tard dans un vaisseau spatial. Mais c'est faux, la Bible ne dit rien de tel.

Les illustrations
bouton
Cliquez
Innombrables sont les représentations de l'ascension d'Elie. Pratiquement tous les artistes décrivent Elie montant au ciel sur un char de feu. Et ceci à toutes les époques, depuis l'antiquité, jusqu'au XXème siècle, et par tous les moyens d'expression à leur disposition. Au XXème siècle, quelques auteurs ont innové en remplaçant le char de feu par un engin extraterrestre. Mais, ce n'est pas du tout ce que dit la Bible, qui, dans le même verset, raconte deux évènements différents, l'arrivée d'un char de feu, et l'acension au ciel d'Elie dans un tourbillon. Quelques artistes tiennent compte du tourbillon, mais réprésentent néanmoins Elie sur un char, au milieu du tourbillon. Et nous aurons droit à toutes les variantes possibles: avec deux chevaux ou avec quatre, avec des chevaux de feu, ou non de feu, avec des chevaux ailés, ou sans ailes, avec des anges sur le char, ou sans anges, avec tourbillon ou sans tourbillon.

Mais la Bible est formelle:

Voici la traduction juive du rabbinat (1902)
1 Quand l'Eternel fit monter Elie au ciel dans un tourbillon, Elle et Elisée quittaient Ghilgal.
11 Ils, poursuivaient leur chemin en conversant, quand tout à coup un char de feu, attelé de chevaux de feu, les sépara l'un de l'autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon.
12 A cette vue, Elisée s'écria: "Mon père, mon père! Char et cavalerie d'Israël!" Et il ne le vit plus.


la traduction protestante de Louis Segond (1910):
1 Lorsque l'Éternel fit monter Élie au ciel dans un tourbillon, Élie partait de Guilgal avec Élisée.
11 Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Élie monta au ciel dans un tourbillon.
12 Élisée regardait et criait: Mon père! mon père! Char d'Israël et sa cavalerie! Et il ne le vit plus


la traduction catholique de l'école de Jérusalem (1955):
1 Voici ce qui arriva lorsque Yahvé enleva Elie au ciel dans le tourbillon : Elie et Elisée partirent de Gilgal,
11 Or, comme ils marchaient en conversant, voici qu'un char de feu et des chevaux de feu se mirent entre eux deux, et Elie monta au ciel dans le tourbillon.
12 Elisée voyait et il criait : «Mon père! Mon père! Char d'Israël et son attelage!» puis il ne le vit plus


la traduction du chanoine Osty (1970):
1 Or, quand Yahvé fit monter Elie au ciel dans la tempète, Elie et Elisée s'en allait du Guilgal
11 Or, comme ils marchaient tout en parlant, voici qu'un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Elie monta au ciel dans la tempète
12 Ce que voyant, Elisée criait: «Mon père! Mon père! Char d'Israël et sa cavalerie! » puis il ne le vit plus


la traduction oecumenique (TOB, 1975):
1 Voici ce qui arriva quand le SEIGNEUR fit monter Elie au ciel dans la tempête. Elie et Elisée quittaient Guilgal.
11 Tandis qu'ils poursuivaient leur route tout en parlant, voici qu'un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre ; Elie monta au ciel dans la tempête.
12 Quant à Elisée, il voyait et criait : « Mon père ! Mon père ! Chars et cavalerie d'Israël ! » Puis il cessa de le voir.


Au choix des mots prèts, ces traductions sont d'accord: Un char de feu sépare Elie et Elisée, puis Elie est enlevé au ciel par un tourbillon, ou une tempète (Aujourd'hui, on dirait une tornade). Ceci est confirmé par le premier verset. Il n'est dit nulle part qu'Elie était sur le char, mais le douzième verset a pu préter à confusion. Les différents commentateurs expliquent que le "char d'Israel" c'est Elie lui même, et non le char de feu. Mais beaucoup ont du comprendre qu'Elisée décrivait Elie et son char.
La vulgate dit "char d'Israel et son conducteur", ce qui nous donne une piste: Elie était considéré comme le guide d'Israel, en sorte qu'il faut probablement lire "conducteur du char d'Israel".

1555 Marc Fritsche a mal lu la Bible.
Anno mundi 3051.
Elias Propheta curru igneo miraculose in coelum evectus est.

Année 3051 de la création
Le prophète Elie fut enlevé au ciel par un miraculeux char de feu.

(Fritschius2)
Note: Si char de feu il y avait eu, on aurait bien pu dire qu'il était miraculeux, mais nous venons de voir qu'il n'en est rien.

1557, Conrad Lycosthènes, ne peut manquer de mentionner dans ses prodiges la montée au ciel d'Elie:

ascension d'Elie (Lycosthenes)
Anno Mundi 3050, Ante Christum 913.
Tandem divisit pallio aquas Jordanis, ac curru igneo receptus est in coelum.4.Regum.2

An 3050 de la création, 913 avant Jésus Christ.
Enfin, il sépara les eaux du Jourdain avec un manteau, et fut enlevé au ciel dans un char de feu. 4ème livre des rois, ch.2
(Lycosthenes, p 51)
Note: il s'agit bien sûr du prophète Elie, Et Lycosthènes n'a pas mieux lu la Bible que les autres en le faisant monter sur un char de feu.
La gravure montre simultanémént l'ascension d'Elie devant Elisée, et le massacre de 42 enfants par des ours, à la prière d'Elisée (le saint homme!)


1602 Abraham Rockenbach fait succéder Elie à Homère.
Homerus, Poetarum summus, qui res gestas graecorum descripsit, hoc tempore, anno videlicet mundi, bis millesimo, octingentesimo floruit. Post haec, anno mundi, ter millesimo, quinquagesimo, Elias Propheta, curru igneo in coelum, vivus sublatus est, prout historia lib.2.regum cap.2.prolixius describitur.
Homère, le suprème poëte, qui a écrit l'histoire des grecs, s'épanouit à cette époque, en l'an, évidemment de la création, deux mille huit cent. Après cela, l'an trois mille cinquante de la création, le prophète Elie fut enlevé vivant au ciel dans un char de feu, selon ce que décrit longuement l'histoire au 2ème livre des rois.
(Rockenbach, p 118)
Note: La datation pour l'enlèvement d'Elie correspond à 888 av. JC. On se demande bien pourquoi Rockenbach se sent obligé de parler d'Homère, (dans un traité sur les comètes). Insinuerait il que l'histoire d'Elie n'est pas plus historique que l'Iliade?

Voltaire soupçonne un plagiat.

Voltaire
Ce char de lumière, ces quatre chevaux de feu, ce tourbillon dans les airs, ce nom d'Elie, ont fait penser au Lord Bolingbroke & à Monsieur Boulenger, que l'aventure d'Elie était imitée de celle de Phaëton qui s'assit sur le char du soleil. La fable de Phaëton fut originairement Egyptienne: c'est du moins une fable morale, qui montre les dangers de l'ambition. Mais que signifie le char d'Elie? Les Ecrivains Juifs, dit le Lord Bolingbroke, ne sont jamais que des plagiaires grossiers et maladroits.
Note: Voltaire ne fait que citer deux autres opinions, mais il est clair qu'il les admet. Cependant, ni Voltaire, ni Lord Bolingbroke, ni M. Boulenger n'ont scruté le texte biblique à la loupe. Puisque la Bible fait monter Elie au ciel dans un tourbillon et non sur un char de feu, l'assimilation à Phaëton, sur le char du soleil, est donc absurde.
On pourrait croire que les réfutateurs de Voltaire allaient sauter à pieds joints sur cette occasion de donner une leçon à leur bête noire. Hé bien non, ni l'abbé Clémence, réfutateur de La Bible enfin expliquée, ni l'abbé Du Clot, auteur de La Sainte Bible vengée des attaques de l'incrédulité n'ont vu cette occasion de mettre une grande baffe à leur adversaire. Il faut dire qu'ici, Voltaire à tort, alors que ses adversaires ont l'habitude d'enchainer les arguments de mauvaise foi pour le réfuter quand il a raison.

(Voltaire3, tome I, p 401)

1956 Morris K Jessup croit la Bible écrite en araméen.

Morris K. Jessup
Détenteur d'un diplome en astronomie, Morris K Jessup a parfois été présenté comme un astronome, alors qu'il passa une partie de sa vie à vendre des voitures. Intéressé par les soucoupes volantes dès 1947, il publia en 1955 "the case for the UFO", puis en 1956 "UFO and the bible" sans connaître grand chose aux études bibliques. Lui ne réussit pas à monter au ciel vivant: victime du canular de la "Philadelphia experiment", dépressif, on le retrouva plus tard asphyxié par le gaz d'échappement dans sa voiture. La police et ses proches conclurent au suicide, mais les conspirationnistes y virent un meurtre perpétré par les "hommes en noir". Voici ce qu'il écrit de l'ascension d'Elie

  The story of Elijah's ascent into the heavenly realm of the UFO is, for us, just as significant as the ascension of Christ, and is possibly more specifically described. Consider II Kings, chapter 2, verse 11:
11. And it came to pass, as they still went on, and talked, that behold, there appeared a chariot of fire, and horses of fire, and parted them [Elijah and Elisha] both asunder; and Elijah went up by a whirlwind into Heaven.
  Now it so happens, as it has done too frequently, that a bewildered translator garbled this first-hand observation anent a UFO. A skilled and thoughtful student of the Bible, Mr. H. Laurence Crowell, has explained to me that the Aramaic words ruach çeârâh should be translated "power blast" instead of "whirlwind" as has been done in the standard versions of the Bible. Suppose we now restate the verse in modern language, in the light of our new understanding?
"As they walked and talked there suddenly appeared a bright UFO, emitting electric sparks and blasts, and it parted them; Elijah was snatched up into the sky with a blast of power."

le livre de Jessup
  L'histoire de l'ascension d'Elie au royaume céleste de l'OVNI est, pour nous, tout aussi importante que l'ascension du Christ, et est peut-être plus précisément décrite. Voyez le 2ème livre des rois, chapitre 2, verset 11:
11. Et il arriva, comme ils continuaient à marcher en parlant, que, voyez, un char de feu et des chevaux de feu apparurent, et les séparèrent l'un de l'autre [Elie et Elisée], et Elie monta au ciel dans un tourbillon.
  Or il se trouve, comme cela a été fait trop souvent, qu'un traducteur perplexe a altéré cette observation de première main concernant un OVNI. Un étudiant habile et réfléchi de la Bible, M. H. Laurence Crowell, m'a expliqué que les mots araméens ruach çeârâh devrait être traduit "coup de force" au lieu de "tourbillon" comme cela a été fait dans les versions standard de la Bible. Supposons que nous remettions maintenant le verset en langage moderne, à la lumière de notre nouvelle compréhension?
"Alors qu'ils marchaient et parlaient il est soudainement apparu un OVNI lumineux, émettant des étincelles et des explosions électriques, et il les écarta, Elie fut enlevé dans le ciel dans un coup de force."
Note: Qu'est ce que l'araméen vient faire dans cette histoire? L'araméen est une langue sémitique comme l'hébreu, et était parlé en Palestine après la captivité de Babylone. Quelques livres tardifs de la Bible ont été écrits en araméen, mais il s'agit ici du 2ème livre des rois, écrit en hébreu.

Voici la fin du verset 11, en hébreu (qui se lit de droite à gauche), avec la traduction des mots correspondant.
On voit bien qu'il s'agit du mot hébreu signifiant tourbillon, ou tornade. Désolé pour les philologues du Dimanche.
Visiblement, Jessup, le vendeur de voitures, qui avait un diplome d'astronomie, mais pas de philologie hébraïque, s'est laissé vendre l'idée de la bible en araméen, comme il s'est laissé vendre l'expérience de Philadelphie.

(Jessup, p 37)

1973 Brinsley Le Poer Trench transforme les tourbillons en soucoupes volantes.
  Another outstanding account of a space ship in the Old Testament is the story of Elijah being taken up in a whirlwind. It is interesting to note that both Ezekiel and the writer of the two books of Kings in the Bible refer to a UFO as a whirlwind.
Un autre récit exceptionnel d'un vaisseau spatial dans l'Ancien Testament est l'histoire d'Élie emporté dans un tourbillon. Il est intéressant de noter que tant Ezéchiel que l'auteur des deux livres des Rois dans la Bible font référence à un OVNI comme un tourbillon.
Note: Il est encore plus intéressant de remarquer que le livre d'Ezechiel ne prétend pas d'écrire autre chose qu'une vision mystique, et que le deuxième livre des rois ne prétend pas décrire autre chose qu'un tourbillon.


Image 4
  PLATE 4 shows Elisha at the Ascension of Elijah.
  L'image 4 montre Elisée à l'ascension d'Elie.

  Incidentally, there are at least two occasions on which Enoch is carried off in a whirlwind. These are described in the Book of Enoch which is possibly the most important apocalyptic manuscript extant, apart from those in the Bible.
  Once again, we can only postulate that the ancients could only describe these vehicles by calling them after something with which they were familiar. After all, modern UFOs often come like 'a whirlwind out of the north'.

Par ailleurs, il existe au moins deux occasions où Enoch est emporté dans un tourbillon. Elles sont décrites dans le Livre d'Enoch, qui est peut-être le plus important manuscrit apocalyptique existant, à l'exception de ceux de la Bible.
Encore une fois, nous ne pouvons que postuler que les anciens ne pouvaient décrire ces véhicules qu'en les appelant d'après quelque chose qui leur était familier. Après tout, les ovnis modernes viennent souvent comme "un tourbillon du nord".

Note: Enoch mentionne deux fois avoir été enlevé au ciel, mais une seule fois par un tourbillon:
14, 10.Je fus élevé et emporté vers le ciel, et j’arrivai bientôt à un mur bâti avec des grêlons
51, 1.Après ce temps, dans le lieu même où j’avais vu tant de mystères, je fus enlevé par un tourbillon et emporté vers l’occident.

Quand à la représentation de l'engin, si Elisée avait vu un tel objet, il l'aurait certes décrit avec des termes familiers, par exemple, comme un gros chaudron, mais il l'aurait décrit comme un objet solide, et non comme un tourbillon de vent.



Image 5
  PLATE 5 Horses and Chariots of Fire around Elisha. vividly illustrates the following verses.
  Image 5 Des chevaux et des chariots de feu autour d'Elisée illustrent de façon frappante les versets suivants.

  And it came to pass, as they still went on, and talked, that, behold, there appeared a chariot of fire, and horses of fire, and parted them both asunder, and Elijah went up by a whirlwind into heaven. (italics mine - Author.) II Kings 2, 10-11
  Et il arriva, comme ils continuaient à marcher en parlant, que, voyez, un char de feu et des chevaux de feu apparurent, et les séparèrent l'un de l'autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. (les italiques sont de moi -l'auteur.) 2ème livre des rois, 2, 10-11
Note: Ce que l'image 5 illustre de façon frappante, c'est la fixation de l'auteur sur les soucoupes volantes. Car il a bien dit que les anciens ne pouvaient décrire ces véhicules qu'en les appelant d'après quelque chose qui leur était familier. Ici Elisée aurait donc parlé de boucliers de feu et non de chevaux de feu. S'il décrit un chariot et des chevaux de feu, c'est que c'était tout autre chose que des soucoupes volantes.
(Brinsley1, p 23)

1976 Raymond Drake compile les enlèvements au ciel.
During the same century Elijah was translated to heaven on a whirlwind, possibly a spaceship.
Au cours de ce même siècle, Elie fut enlevé au ciel dans un tourbillon, peut-être un vaisseau spatial.
(Drake1, p 92)
Note: Pour Raymond Drake, ciel=espace, et tout ce qui permet de monter au ciel est engin spatial.

In 716 BC while Romulus was delivering judgement on the Palatine Hill thunder and lightning rent the skies, a black cloud blotted out the sun, when the storm ceased the assembly were astonished to discover that Romulus had vanished from their midst, miraculously transported to the skies. Ovid poetically describes how Mars with Jupiter's consent swept down in his chariot to carry Romulus to heaven;
En 716 avant JC tandis que Romulus rendait la justice sur le mont Palatin le tonnerre et la foudre déchirèrent le ciel, un nuage noir cacha le soleil, quand la tempête cessa l'assemblée fut étonnée de découvrir que Romulus avait disparu de parmi eux, miraculeusement transporté au ciel. Ovide décrit poétiquement comment Mars avec le consentement de Jupiter emporta Romulus dans son char pour le mener au ciel;
Note: D'abord, ce n'était pas sur le mont Palatin, mais au marais de la chèvre. Ensuite nous avons expliqué ce qu'il faut en penser sur cette page
  Apollodorus mentions that Hercules was translated to the skies like Enoch and Elijah.
  'Hercules proceeded to Oeta in the Trachinian territory and there constructed a pyre and mounted it. When the pyre was burning, it is said that a cloud wafted him to heaven.'148

  Apollodore mentionne que Hercule a été enlevé aux cieux comme Enoch et Elie.
  "Hercule vint à l'Œta sur le territoire Trachinien et là construisit un bûcher et y monta. Lorsque le bûcher fut en feu, on dit qu'un nuage le transporta au ciel." 148

  Galenus in his 'Commentary to the Apothegms of, Hippocrates' remarks 'It is generally known that Asclepius was raised to the Angels in a column of fire, the like of which is also related with regard to Dionyses, Heracles and others who laboured for the benefit of mankind.'
  Ascanius, son of Aeneas, vanished from sight being seen no more alive or dead and he was honoured as a God among the Romans.
  So many heroes transported to the skies! Can the Ancients have seen it happen?

  Galien dans son "Commentaire sur les apophtegmes d'Hippocrate" remarque "Il est généralement connu qu'Asclépios a été emporté chez les anges dans une colonne de feu, dont l'équivalent est aussi rapporté à l'égard de Dionysos, Héraclès et d'autres qui ont œuvré pour le bien de l'humanité."
  Ascagne, fils d'Énée, a disparu à la vue, n'étant plus vu vivant ou mort, et fut honoré comme un dieu chez les Romains.
  Tant de héros transportés vers les cieux! Les Anciens pouvaient ils avoir vu cela se produire?

Note: Bonne question. Remarquons que Drake, dans cette compilation d'enlèvements, pratique un syncrétisme total, en mélangeant allègrement, des faits supposés réels (par les croyants), à des faits légendaires et à des fables mythologiques. A ce compte là, il pouvait récupérer aussi l'enlèvement de Ganymède par Jupiter. Il ne mentionne pas, ici, l'ascension du Christ, mais la récupère ailleurs. Et il n'est pas le seul. Le site Les enlèvements célestes dans la Bible prétend lui aussi faire une compilation, mais uniquement biblique. Et lui aussi mélange tout: il récupère l'enlèvement d'Enoch, celui d'Elie, l'ascension du Christ, et les ravissements de Paul et de Jean. Or l'enlèvement d'Enoch n'est pas décrit, et rien ne permet d'affirmer qu'il fut enlevé par un tourbillon comme Elie. L'ascension du Christ ne peut pas être comparée à celle d'Elie, puisque le Christ était mort, ressucité, divin, et désormais immortel, contrairement à Elie, mortel monté vivant au ciel. Les ravissements, ou extases de Paul et Jean ne peuvent y être comparés non plus, puisque Paul et Jean sont revenus, comme les modernes "abductees, ces contactés enlevés momentanément par un OVNI. L'enlèvement de Jean dans l'apocalypse n'est d'ailleurs qu'un remake de celui d'Ezechiel, que le site ne mentionne pas.
Ainsi tous ces auteurs ne savent pas de quoi ils parlent. Ils oublient das cas importants et mélangent le réel et l'imaginaire, comme ils mélangent les mortels et les immortels.

(Drake1, p 146)

2009 Jacques Vallée ne se pose pas de questions.
Circa 850 BC, shores of the Jordan River, Israel
Abduction of Elijah


The abduction of Elijah (Gustave Dore)
  "And it came to pass, as they still went on, and talked, that, behold, there appeared a chariot of fire, and horses of fire, and parted them both asunder; and Elijah went up by a whirlwind into heaven." - 2 Kings 2:11.
  Elijah was the only Old Testament prophet who did not die, but was said to be taken up to heaven. Even today, Jews are waiting for Elijah to return. An empty chair and a goblet of wine are set at the Passover feast table as a reminder of this belief. The Mormons, on the other hand, believe that Elijah came back on April 3rd 1836, appearing before Joseph Smith.

Vers 850 av. JC, rives du Jourdain, Israel
Enlèvement d'Elie

"Et il arriva, comme ils continuaient à marcher en parlant, que, voyez, un char de feu et des chevaux de feu apparurent, et les séparèrent l'un de l'autre [Elie et Elisée], et Elie monta au ciel dans un tourbillon."
Elie fut le seul prophète de l'Ancien Testament qui ne mourut pas, mais qu'on dit avoir été enlevé au ciel. Même aujourd'hui, les Juifs attendent le retour d'Elie. Une chaise vide et un gobelet de vin sont miss à la table de la fête de la Pâque comme un rappel de cette croyance. D'un autre coté, Les Mormons, estiment qu'Elie est revenu le 3 Avril 1836, apparaissant à Joseph Smith.

(Vallée2, cas n° 3)
Note: On pourrait s'attendre à ce ue Vallée prenne du recul, lui qui nous affirme, à propos de la vision de Zacharie: "Les descriptions de chars célestes, les visions du trône de Dieu (Merkhaba), ou la Shekinah ne peuvent généralement pas être liée à des phénomènes spécifiquement datés, et appartiennent à une analyse générale de la religion, de l'imagerie symbolique ou mythique."
Hé bien non, Vallée classe l'enlèvement d'Elie avec les observations d'OVNI antiques, supposées valides, alors qu'il a créé une liste spécifique des observations réfutées. Et il ne fait aucune objection sceptique.


Analyse:

Faux grossier: Elie ne jette pas son manteau
Réfuter l'enlèvement d'Elie dans un engin spatial parait enfantin, dès qu'on a compris que la Bible n'a jamais dit qu'Elie monta au ciel sur un char de feu, mais bien dans une sorte de tornade. Cependant, il n'est pas facile de convaincre un obsédé de la soucoupe, pour qui il est bien connu que les enlevés de l'antiquité montaient au ciel dans des tourbillons, que ces enlèvements étaient forcément le fait d'extraterrestres, et donc, que ces tourbillons étaient en fait des vaisseaux spatiaux. Laissons donc ces obsédés à leur délire.
Le texte biblique dit seulement qu'Elie disparut à la vue d'Elisée dans un tourbillon de vent. Plus loin, il ajoute que les recherches de cinquante personnes ne permirent pas de retrouver Elie. Bien que Dom Calmet n'ait pas fait de dissertation sur l'ascension d'Elie, nous savons que, sur la base de son principe d'économie de miracles, il aurait expliqué que Dieu s'était servi d'une tornade pour faire monter Elie aux cieux.
Mais on peut aller plus loin. Après tout, le texte biblique ne dit pas qu'Elie fut reçu aux cieux, mais seulement qu'on ne le vit plus sur Terre. On peut cependant remarquer que, lors de la transfiguration, Le Christ apparaît aux apotres entre Moïse et Elie. Mais on peut aussitôt objecter que si les apotres, ont cru voir Elie, ils ne l'avaient jamais vu auparavant, et ne pouvaient donc pas le reconnaître. C'eut pu tout aussi bien être Abraham. On peut également douter de la possibilité d'aller vivant au ciel, ciel reservé aux immortels, donc à ceux qui ne sont, soit jamais nés, soit morts. Ainsi, il est à la fois douteux, et non prouvé qu'Elie soit allé au ciel, et si l'on s'en tient à la Bible, une tornade a fait disparaître Elie aux yeux d'Elisée. Et c'est tout.
Donc, pas de char de feu, pas d'engin spatial, mais une belle légende pleine de belles images.

Dernière mise à jour: 22/09/2014

Accueil Paranormal OVNI Prodiges célestes